palmier

Décimant peu à peu le patrimoine végétal identitaire de la Côte
d’Azur, le charançon rouge du palmier est d’une telle virulence
que la lutte est déclarée obligatoire par arrêté ministériel depuis
2010. Et le phénomène se poursuit, à tel point qu’on estime
aujourd’hui à plus d’un quart le nombre de Phoenix canariensis
détruits… Mais quels sont les moyens à disposition des collectivités
pour lutter ?

Retrouvez l’intégralité de l’article de HP 173 Juin-Juillet 2016, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Lutter contre
le charançon rouge
du palmier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *