prairie-fleurie

Que ce soit pour répondre à un besoin croissant d’authenticité,
pour aménager des terrains naturels ou pour végétaliser des sols
réputés difficiles, les prairies fleuries de type ‘sauvage’ ont fait
leur apparition dans les cahiers des charges. Mais quelles sont
les spécificités de tels mélanges par rapport aux prairies fleuries
horticoles et à quel résultat faut-il s’attendre ?

Retrouvez l’intégralité de l’article de HP 174 Août-Septembre 2016, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Prairies fleuries, vers plus de naturalité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *