Salons et transats : l’intimité publique

transat

L’appréciation d’un espace public, que l’on soit citadin ou touriste,
repose en grande partie sur la présence de végétaux, mais aussi
de mobiliers urbains, assurant une pause confortable et bienfaitrice
dans l’agitation urbaine. Aujourd’hui, les fabricants proposent
des gammes de produits, plus intimes, qui n’ont de cesse
de se déployer en ville : les salons et les transats, dont les codes
architecturaux et graphiques sont empruntés à l’ameublement privé.
A coup sûr, la ville devient un lieu de vie à part entière…

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Avril 2017, abonnez-vous

 

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *