Anticipation, motivation, transversalité : la sortie de crise ?

DST

Avec des chantiers bien organisés, piochant les compétences individuelles dans chaque service et non dans un service en particulier, des économies de fonctionnement ‘réfléchies’, des substitutions plutôt que des suppressions de végétaux, un plan de formation adapté au cas par cas… il est possible d’embellir l’espace public à coût maîtrisé. C’est du moins la vision de Loïc Goichot, directeur adjoint du centre technique de Saint-Dié-des-Vosges.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mai 2017, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *