Les enjeux des sols fertiles en ville

sols-fertiles

Le modèle de consommation des terres agricoles et naturelles,
au potentiel agro-climatique essentiel, par l’étalement urbain
et la construction des villes montre, depuis quelques années déjà
ses limites. La terre végétale est désormais bien souvent
de mauvaise qualité, de plus en plus chère et avec une traçabilité
quasi-nulle. Face à cela, de multiples initiatives sont prises
pour reconstruire des sols fertiles à partir des déchets de la ville.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Janvier 2018, abonnez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *