La phrase

« Mon leitmotiv sera la croissance de nos marchés respectifs et la recherche de solutions collectives pour y arriver. Nos défis seront de satisfaire la demande des clients en quête de mieux vivre et de proposer une offre innovante de végétaux cultivés dans le respect de l’environnement et des hommes » indique Mickael Mercier, le nouveau président de VAL’HOR.

Benoît Ganem quitte ses fonctions et salue l’arrivée de Mikaël Mercier à la présidence de VAL’HOR. Lors de la dernière Assemblée Générale, Benoît Ganem avait été reconduit à la présidence de VAL’HOR avec un seul objectif : que son successeur, issu du collège production, prenne ses fonctions avec un accord abouti.« C’est une chance pour l’Interpro, à l’aube des plans de filières, d’avoir à sa tête un homme de conviction et un producteur reconnu. Mikaël Mercier est membre du Bureau depuis 6 ans, on ne peut que se réjouir de sa nomination, certain que ce breton allie bienveillance et exigence. Il saura garder le cap et tenir la barre. Je resterai à ses côtés, en tant que membre du Bureau, pour assurer la défense de « Fleurs de France » à l’Association des Produits Agricoles de France » Benoît Ganem. « Mon leitmotiv sera la croissance de nos marchés respectifs et la recherche de solutions collectives pour y arriver. Nos défis seront de satisfaire la demande des clients en quête de mieux vivre et de proposer une offre innovante de végétaux cultivés dans le respect de l’environnement et des hommes » Mikaël Mercier. Né le 19 septembre 1970, Mikaël Mercier est Gérant de la SCEA MERCIER à Guiclan, entreprise familiale reprise en 2004, qui fait partie des 40 entreprises de production française de la SICA KERISNEL. L’innovation est son moteur, tant en termes d’organisations que de produits. Diplômé de l’IHEDREA Paris et de l’IGIA Cergy Pontoise, spécialisé en marketing agro-alimentaire, il a développé son ouverture d’esprit lors de ses nombreux voyages en Europe mais aussi en Israël et en Californie. Son métier est un mélange de passion, d’esthétisme et de beaucoup de technicité. « La qualité des hommes et des femmes dans nos entreprises et le progrès technique, sont primordiaux pour avancer, il ne faut pas avoir peur du changement. » Mikaël Mercier a pris des responsabilités collectives à partir de 2010, au Bureau de la SICA KERISNEL, mais aussi au sein d’ASTREDHOR, l’institut technique de la filière horticole, en tant que Secrétaire Général. Il rejoint le Bureau de VAL’HOR en 2012. En octobre dernier, lors de l’Assemblée Générale, Mikaël Mercier devient Secrétaire Général de VAL’HOR. Benoît GANEM, l’associe alors à la finalisation du nouvel accord interprofessionnel 2018-2021 et du plan de filière 2018-2022 remis au Président de la République fin 2017. Regroupement de l’offre, recherche de nouveautés et solutions collectives, font partie du vaste programme travaillé avec les Présidents des familles professionnelles membres de VAL’HOR pour dynamiser la filière française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage. Pour mettre en œuvre ce programme, la gouvernance interprofessionnelle est en cours de rénovation autour d’une vision partagée : le végétal est essentiel à la vie. L’Interprofession VAL’HOR, pilotée par son nouveau Président, s’attachera à organiser la filière et développer les marchés, au bénéfice économique des entreprises en favorisant la promotion du végétal et de ses bienfaits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *