Après quatre ans de travaux et un montant global de 15 millions d’euros, les quais bas de la rive gauche de la Seine, envahis depuis des années par un parking et des équipements vétustes, ont achevé leur mutation. Allées piétonnes à l’ombre de 600 arbres, esplanades dédiées aux sports, toboggans en inox ‘greffés’ à l’escalier du pont Jeanne d’Arc, chaises longues posées sur de vastes étendues engazonnées… forment une promenade ‘portuaire’ de 23 ha, étirée sur plus de 3 kilomètres de long. Un hymne à la détente au cœur d’une cité en plein renouveau.

photo Voir plus de photos du projet

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mars 2018, abonnez-vous

A Rouen, la promenade est ouverte !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *