Les mycorhizes sont de véritables alliées pour le développement pérenne des végétaux, surtout en ville dans des sols maintes fois remaniés, souvent pauvres et où l’eau vient à manquer. La mycorhization des sols permet, dans une logique d’économie circulaire, d’améliorer la qualité des substrats en place, évitant alors de devoir importer des terres végétales agricoles de plus en plus précieuses.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mars 2018, abonnez-vous

La mycorhization des sols urbains

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *