En ville, le manque de surface et les lourdes charges qui s’appliquent au sol, notamment par le passage de véhicules, engendrent un tassement du terrain, source d’asphyxie du système racinaire. Plusieurs solutions existent aujourd’hui pour limiter le compactage, tout en respectant les réseaux, afin que nos arbres en ville respirent et se développent le mieux possible.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mars 2018, abonnez-vous

Préserver le système racinaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *