Améliorer la relation entre les producteurs d’arbres et les planteurs afin de mieux cibler les essences, les formes ou les forces à proposer est un objectif récurrent dans l’histoire de l’horticulture moderne. Pourtant cette relation est toujours restée difficile à établir
du fait de la diversité des attentes des paysagistes, mais également des différentes stratégies commerciales des pépiniéristes. Les enjeux actuels liés au développement de la filière paysage, mais surtout les perspectives nouvelles assignées aux plantations urbaines pour rendre la ville résiliente, imposent aujourd’hui de faire de cette relation une véritable coopération prospective et durable.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mars 2018, abonnez-vous

Production des arbres : améliorer le dialogue entre offre et demande ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *