Bayeux, ville chargée d’histoire, recherche l’équilibre entre patrimoine bâti remarquable et végétalisation, au service du bien-être de la population et de l’attractivité touristique.
Le végétal s’immisce ainsi peu à peu dans le minéral, le service espaces verts mettant alors en œuvre différentes stratégies pour gérer de façon qualitative et économe les espaces
de nature en ville.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Avril 2018, abonnez-vous

Entre végétal et minéral, une gestion optimisée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *