Comme le pourcentage d’espaces verts en plus qui permettrait d’économiser 56 millions d’euros sur les traitements de l’asthme et 38 millions sur ceux de l’hypertension artérielle.

Source : Asterès-Unep

10

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *