Comme le pourcentage de plantes à fleurs pollinisées par les abeilles butineuses. Certaines plantes en dépendent totalement. Sachant que le déclin des abeilles sauvages et domestiques est amorcé depuis plusieurs années, il est tout à fait légitime de favoriser la présence de prairies fleuries, de faucher plutôt que tondre là où c’est possible, de planter plutôt que bétonner…

Source : Inra

80

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *