L’arbre, un climatiseur urbain

L’arbre n’est plus seulement à considérer selon sa valeur ornementale : il répond en effet aujourd’hui aux deux enjeux primordiaux de changement climatique et de maintien
de la biodiversité. En captant du carbone, en facilitant l’absorption des pluies par les sols et en rafraîchissant l’air, il est l’acteur clé de demain pour rendre résilientes nos villes qui, d’ici 2050, devraient connaître régulièrement, durant l’été, des épisodes caniculaires similaires à celui de 2003.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Juin-Juillet 2018, abonnez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *