L’Eco-Vallée livre le premier bilan de son référentiel environnemental

des résultats qui témoignent de l’éco-exemplarité des projets de l’Opération d’Intérêt National

Après cinq années de mise en oeuvre du référentiel environnemental ‘Écovallée Qualité’, 84 opérations sur le territoire portées par 34 opérateurs affichent déjà des performances exemplaires grâce à cet outil.

Des résultats prometteurs après cinq ans de mise en oeuvre

Ce référentiel fixe aux acteurs de l’acte de bâtir et d’aménager des objectifs de résultats en matière de management d’opération, de paysage et de biodiversité, de confort, d’énergie, d’eau, de déchets, de déplacements et de gouvernance dans les projets qu’ils développent et les accompagne dans l’atteinte de ces objectifs. Développé par l’EPA en 2012, fruit d’une collaboration et d’un co-financement de l’ADEME (l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), cet outil vise l’excellence environnementale sur l’ensemble du territoire de l’Opération d’Intérêt National située au coeur de la Métropole Nice Côte d’Azur. Il a déjà permis d’obtenir des résultats significatifs :

  • 85 000 m² de foncier préservés qui auraient été construits sans l’existence d’Ecovallée Qualité,
  • 45% de surfaces végétalisées pour chaque opération soit au total 16 hectares d’espaces verts créés,
  • 40% d’eau potable économisée en moyenne par opération,
  • 14 000 Mwh économisés chaque année (l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 3000 foyers),
  • 83% des déchets de chantiers revalorisés –trois ans avant la directive cadre européenne qui fixait un objectif de recyclage de 70 % à l’horizon 2020,
  • Un volume de bois dans les constructions trois fois supérieur à la moyenne nationale,
  • 85 mois de travail pour des personnes en difficulté …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *