La phrase

La phrase de la semaine : « La forêt et les arbres sont pleins de mystères à découvrir. Les arbres nous inspirent, nous enrichissent et constituent une source inépuisable de connaissances dont on peut tirer profit, sous réserve que nous les intégrions dans nos priorités. Comprendre les arbres, révéler l’invisible, c’est-à-dire tous les bienfaits, parfois insoupçonnés, qu’ils apportent, c’est répondre aux enjeux actuels, notamment climatiques » soutient Ernst Zürcher, ingénieur forestier, enseignant-chercheur à la Haute Ecole spécialisée bernoise et chargé de cours aux écoles polytechniques de Zurich et de Lausanne.

« J’essaye de lever le voile des apparences et de révéler les bienfaits des arbres. Savez-vous que le diamètre des arbres augmente ou diminue en fonction des phases lunaires, qu’ils ont un ‘pouls’ mesurable, que l’odeur de l’humus a des propriétés euphorisantes chez l’homme, que les arbres sont interconnectés… ? (…) La forêt et les arbres sont pleins de mystères à découvrir. Les arbres nous inspirent, nous enrichissent et constituent une source inépuisable de connaissances dont on peut tirer profit, sous réserve que nous les intégrions dans nos priorités. Comprendre les arbres, révéler l’invisible, c’est-à-dire tous les bienfaits, parfois insoupçonnés, qu’ils apportent, c’est répondre aux enjeux actuels, notamment climatiques. Je crois que l’homme, et plus globalement l’humanité, a beaucoup à apprendre des arbres. Ils sont plus que jamais utiles, surtout en ville, même si l’écosystème urbain est quelque peu ‘tronqué’. L’arbre est la pièce maitresse des écosystèmes. La preuve, la nature en met partout, y compris en ville… Il n’y a qu’à observer les friches urbaines, où des arbres s’implantent bien souvent sur des sols pauvres. C’est le début d’un écosystème ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *