La phrase

« Nous pensons qu’il vaut mieux investir dans un mobilier durable, dont le coût d’amortissement sur sa durée de vie sera moindre, plutôt que proposer des produits dits ‘économiques’ et qu’il faudra remplacer au bout de 2 ou 3 ans car leur conception n’est pas adaptée » affirme Bruno Lebranchu, directeur de la société Accenturba, fabricant de mobiliers urbains.

Choisir du mobilier urbain n’est pas un acte anodin, mais réfléchi au regard des budgets alloués (achat et entretien) et des exigences esthétiques souhaités au sein des collectivités. «  Le compromis à trouver pour la collectivité réside à combiner confort et coût d’entretien réduit. L’acier est souvent la solution retenue même si de nombreuses collectivités restent attachées au bois et assument le coût d’entretien. Cela dit, cet entretien périodique n’est pas prohibitif car il s’agit simplement d’égrener la surface des lames et d’y appliquer une couche de lasure. Notre ligne de conduite quant à la conception de nos produit est inchangée. Nous ne proposons que des mobiliers qualitatifs avec un design soigné, une construction robuste adaptée aux exigences liées à l’utilisation en espace public et des coûts maîtrisés. Nous pensons qu’il vaut mieux investir dans un mobilier durable, dont le coût d’amortissement sur sa durée de vie sera moindre, plutôt que proposer des produits dits ‘économiques’ et qu’il faudra remplacer au bout de 2 ou 3 ans car leur conception n’est pas adaptée… ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *