Christophe Juif : “le bâtiment végétalisé, un potentiel énorme”

Soutenu par le slogan ‘la ville verte plutôt que l’air conditionné’,
le marché des toitures et façades végétalisées, pourtant au cœur
des enjeux climatiques d’aujourd’hui et de demain, stagne autour d’un million de mètres carrés depuis quelques années.
Récemment élu président de l’Association des Toitures et Façades Végétales (Adivet), Christophe Juif compte bien redynamiser
le secteur en actionnant le volet communication, aussi bien auprès des donneurs d’ordres privés que publics.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Octobre 2018, abonnez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *