La “trame brune”, pour une ville plus vivable

Pics de chaleur localement bien supérieurs à ceux des courbes
de normales saisonnières, inondations récurrentes, pollutions massives des littoraux et des cours d’eau… certains ravages
de l’imperméabilisation des sols sont de plus en plus manifestes. Pourtant cette situation ne va qu’en s’aggravant puisqu’à chaque seconde, en France, 27 mètres carrés supplémentaires de sols
sont imperméabilisés.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Octobre 2018, abonnez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *