Safe City’ : les villes sous vidéosurveillance

C’est un marché mondial évalué à 36,89 milliards de dollars, censé doubler d’ici cinq ans. Qu’elles soient fixes, motorisées, à capteurs multiples, reliées à un routeur 3G/4G, à la fibre optique…,
les caméras se multiplient d’année en année dans l’espace public. Objectif : sécuriser les villes et les jardins, de plus en plus équipés
de systèmes de vidéosurveillance.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Octobre 2018, abonnez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *