La phrase

« C’est une immense fierté pour Besançon, ses habitants et l’ensemble des agents de la collectivité. Ce titre est le fruit d’un long engagement de la Ville en matière de biodiversité. Elle récompense notre action au quotidien dans la lutte contre le changement climatique depuis de nombreuses années : la politique zéro pesticide dans la gestion des parcs et des jardins depuis 1999, le recours aux chèvres pour l’entretien des collines, l’implantation de ruches, la préservation d’espèces rares ou encore les conseils pratiques aux habitants… » évoque Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, désormais ‘Capitale française de la Biodiversité 2018’.

En savoir plus

Besançon a été élue nouvelle Capitale française de la Biodiversité 2018 dans le cadre du concours national ‘Capitale française de la biodiversité’ devant Lille, Strasbourg, Rennes et Caen. Meilleure grande ville 2010 du concours, Besançon est cette année, la 8è ville à décrocher ce titre après Muttersholtz en 2017 et Rennes en 2016. Elle démontre l’excellence de la commune en matière de ‘conception et gestion écologique des espaces de nature’, thème du concours 2018.

Besançon (120 472 habitants, Département du Doubs) est située entre le massif du Jura et les plaines de Franche-Comté. Elle est structurée par 2.024 hectares de forêt et 7 collines. Elle bénéficie de la proximité d’espaces de nature exceptionnels aux portes de la ville historique : ces collines riches d’une flore diversifiée et patrimoniale, des pelouses calcaires, des massifs forestiers, les berges du Doubs. Des milieux qu’elle contribue à protéger et entretenir mais aussi à connaître. Cette base scientifique solide, forgée et suivie avec de nombreux partenaires depuis des années, caractérise l’action de la commune et lui permet d’aborder de manière pionnière des questions émergentes en matière d’écologie urbaine. La ville a repensé la place des pollinisateurs sauvages ou la gestion des espèces exotiques envahissantes. Elle œuvre pour préserver des milieux et des espèces protégées ou menacés, comme l’Apron du Rhône ou le Lynx. L’excellence de ses équipes qui gèrent 200 hectares de parcs et espaces verts urbains – dont 12 sites labellisés EcoJardin – est reconnue. Elle y développe notamment le semis et la plantation de végétaux locaux favorables à l’entomofaune, ainsi que des chantiers participatifs et un vaste programme d’animation et d’éducation à la nature pour les habitants et les scolaires telle que la Petite école dans la forêt. Enfin, la Ville de Besançon s’attelle à rechercher la conciliation entre préservation de la biodiversité et les différents usages des espaces de nature en matière de production économique, de déplacements, d’aménagement, de prévention des risques, ou encore d’activités sportives ou culturelles…

Une cérémonie de remise des trophées du concours se tiendra le lundi 19 novembre 2018 à l’Hôtel de Roquelaure, à Paris. Besançon se verra décerner le titre de ‘Capitale de la biodiversité 2018’ aux côtés des 7 autres villes lauréates. Le concours Capitale française de la biodiversité soutenu par les ministères de la Cohésion des Territoires et de la Transition écologique et solidaire, est organisé par l’Agence française pour la biodiversité, Plante & Cité, centre technique national sur les espaces verts et la nature en ville, l’agence régionale de la biodiversité en Ile-de-France et l’agence régionale pour l’Environnement et l’écodéveloppement en Provence Alpes-Côte d’Azur.

Pour Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, Président du Grand Besançon : « c’est une immense fierté pour Besançon, ses habitants et l’ensemble des agents de la collectivité. Ce titre est le fruit d’un long engagement de la Ville en matière de biodiversité. Elle récompense notre action au quotidien dans la lutte contre le changement climatique depuis de nombreuses années : la politique zéro pesticide dans la gestion des parcs et des jardins depuis 1999, le recours aux chèvres pour l’entretien des collines, l’implantation de ruches, la préservation d’espèces rares ou encore les conseils pratiques aux habitants…. Le label Cit’ergie Gold, la tenue des premières assises nationales des insectes pollinisateurs, la démarche Besançon Naturellement Forestière et la reprise récente en régie de notre troupeau de chèvres, ont fait la force de notre candidature et toute notre singularité par rapport à d’autres villes. Besançon est un leader reconnu dans la transition énergétique et la protection écologique de ses espaces verts, pionnière de la biodiversité urbaine. Nous en sommes fiers. Alors que le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) démontre dans son dernier rapport qu’un changement sociétal profond est nécessaire, je veux redire l’importance du rôle des villes dans la transition énergétique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *