En ville, les épisodes caniculaires génèrent de nouveaux comportements : pendant que certains batifolent dans l’onde des miroirs d’eau et des fontaines, d’autres ont parfois la mauvaise idée de transformer des bouches d’incendie en geyser, causant de nombreux dommages collatéraux. Bref, ils ne savent plus comment se rafraîchir. Ne serait-ce pas là la manifestation d’un déficit en aires de jeux où l’eau est omniprésente ? Certainement…

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Février 2019, abonnez-vous

Jeux d’eau, fraîcheur sous les tropiques urbains !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *