Bien que les opus multiformats (romains, incertum…) soient toujours plébiscités, notamment dans les sites publics à caractère historique, la tendance est aux ‘bandes à suivre’, avec, de plus en plus souvent, des modules de différentes dimensions et teintes. Les damiers font aussi leur retour. Dans tous les cas, à en croire les poseurs et les fabricants de modules en béton préfabriqué, en pierres naturelles ou reconstituées, les calepinages se simplifient et se personnalisent pour dynamiser tout l’espace public.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mai 2019, abonnez-vous

Dalles et pavés : des calepinages plus ‘soft’, une technicité accrue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *