La phrase de la semaine : Nous avons mis en place l’écopâturage sur 3 ha aux abords des écoles. En prenant en compte l’entretien des clôtures et des 28 moutons, cela nous revient aussi cher qu’une prestation de gyrobroyage, soit environ 9 000 € TTC à l’année » indique Marianne Moga, directrice des services techniques de Villeneuve-sur-Lot (47).

En savoir plus

L’écologie est placée au cœur des stratégies de gestion des services techniques de la Ville de Villeneuve-sur-Lot, dans le Lot-et-Garonne, avec la mise en place et le développement d’un certain nombre d’actions transversales : réalisation d’un forage pour arroser les structures sportives, installation d’un récupérateur d’eau de pluie pour arroser les suspensions et remplir la citerne des balayeuses (coût : 6 000 € TTC), réutilisation des broyats de taille en paillage, utilisation d’auxiliaires dans la lutte contre le tigre du platane, déploiement des sécateurs à batterie et de désherbeurs thermiques montés sur des véhicules électriques Piago, réhabilitation des berges, application de la gestion différenciée (20 tontes en centre-ville contre 5 en périphérie), remplacement des arbres en fin de vie par des arbres à port libre… « Nous avons également mis en place l’écopâturage sur 3 ha aux abords des écoles. En prenant en compte l’entretien des clôtures et des 28 moutons, cela nous revient aussi cher qu’une prestation de gyrobroyage, soit environ 9 000 € TTC à l’année (…) Cependant, les moutons ont un intérêt pédagogique, ils plaisent aux habitants et ne consomment pas d’énergie fossile ».

La phrase

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *