Arrosage : eaux brutes et inévitables citernes

En l’absence de systèmes d’arrosage automatique, les collectivités s’équipent inévitablement de citernes d’arrosage mobiles, disposées sur un châssis routier ou le plateau d’un véhicule porteur. D’une capacité de plusieurs centaines de litres, ces cuves acheminent les eaux brutes ou puisées des forages dans les moindres recoins de verdure de l’espace public. Objectifs : arroser ce qui doit l’être, mobiliser le moins d’agents possible et rendre la tâche plus aisée.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Août-Septembre 2019, abonnez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *