Le réchauffement climatique
diminue la diversité des pollinisateurs

A partir de la plus grande base de données d’insectes pollinisateurs jamais constituée, issues de diverses sources, dont les collections du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), une équipe de chercheurs français, notamment du Centre d’Écologie et des Sciences de la Conservation (MNHN – CNRS – Sorbonne Université) et européens, ont étudié les changements de période de vol de 2 000 espèces de pollinisateurs entre 1960 et 2016 dans 20 pays européens. Résultats : les pollinisateurs volent de façon moins synchronisés et, en moyenne, moins longtemps. Puisque les différents groupes de pollinisateurs tendent à réduire leur période d’activité et n’avancent pas leur période de vol au même rythme, ils se retrouvent de plus en plus isolés au cours de la saison de pollinisation. Ceci aboutit à une baisse de la diversité simultanée des pollinisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *