Archives de catégorie : Aménagement/Mobilier urbain

Barrières et potelets : généralités, design
et règles d’implantation

potelets

Alors que le maintien de l’état d’urgence ne fait plus débat
en France, il est du mobilier, discret et fonctionnel, qui sécurise
constamment l’espace public : ce sont les barrières
et les potelets. Un duo de choc, ou plutôt ‘anti-chocs’, qui balise
non seulement les cheminements piétons, rationnalise
le stationnement des voitures avec élégance et offre des conditions
de sécurisation permanentes de l’espace public. Sobre et discret,
ce mobilier n’en est pas moins design, usiné avec soin (matériaux
résistants, peinture anti-rayures…) et obéissant à des règles précises
d’implantation.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mai 2017, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Salons et transats : l’intimité publique

transat

L’appréciation d’un espace public, que l’on soit citadin ou touriste,
repose en grande partie sur la présence de végétaux, mais aussi
de mobiliers urbains, assurant une pause confortable et bienfaitrice
dans l’agitation urbaine. Aujourd’hui, les fabricants proposent
des gammes de produits, plus intimes, qui n’ont de cesse
de se déployer en ville : les salons et les transats, dont les codes
architecturaux et graphiques sont empruntés à l’ameublement privé.
A coup sûr, la ville devient un lieu de vie à part entière…

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Avril 2017, abonnez-vous

 

Enregistrer

Enregistrer

Signalétique : collectivités, prenez
la bonne direction !

signaletique

Prolongement matériel d’une stratégie urbaine visant à dynamiser
l’espace public et le patrimoine, la signalétique répond
à des objectifs précis : rendre lisible l’information et guider
les usagers en quête d’un lieu ou d’un service. Esthétique,
parfaitement visible et lisible, elle offre un large choix de styles
et de matériaux aux aménageurs des villes, qui doivent de leur côté
penser en termes d’espace et non de catalogue pour réussir
l’intégration des mobiliers de signalétique. La typographie
et les couleurs utilisées dans les chartes graphiques sont aussi
des exigences de premier ordre pour que le message soit clair
et percutant. Laissez-vous guider !

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mars 2017, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Conteneurs : intégrité, fonctionnalité
et praticité !

conteneurs

Au prix de nombreuses campagnes de sensibilisation, les usagers
de l’espace public sont désormais conscients que jeter et trier
intelligemment leurs déchets participe à la préservation du cadre
de vie. Encore faut-il encourager cet acte individuel, dont dépend
la propreté collective. A cet effet, des conteneurs se postent
régulièrement dans l’espace public, parfois en toute discrétion,
et affichent un design propre, attractif. Equipements de surface,
semi-enterrés, enterrés, mais aussi, connectés à des smartphones,
vidangés en moins d’une minute pour certains… permettent de tenir
la ville propre !

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Février 2017, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Bancs : des espaces publics à meubler !

bancs

Multipliant les formes, les matériaux et les couleurs, les bancs
évoluent pour transformer l’espace public en un lieu convivial,
où règne un parfait équilibre entre le mobilier et l’environnement.
A partir de là, et sous la condition d’un emplacement optimal,
ils rendent un service public essentiel, celui de se reposer,
d’échanger, de ‘vivre la ville’. Conséquence d’une évolution
des mentalités, qui privilégie la détente, et le souci des collectivités
de pacifier les relations entre les habitants et la ville, les fabricants
proposent des bancs aux formes plus intimistes, plus amicales.
Ainsi ont-ils prévu des assises simples, décalées, parfois en version
‘fauteuil’ pour rapprocher les individus.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Janvier 2017, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Corbeilles de propreté :
le tri facile !

corbeilles

L’appréciation d’un espace public repose en grande partie
sur la propreté. Et la contribution des habitants à sa bonne tenue
doit être simplifiée, notamment par l’intermédiaire de corbeilles
ergonomiques et ludiques. Couvercles de couleurs différentes,
pictogrammes évocateurs, modèles ‘bi-flux’... tout est fait
pour que les usagers de l’espace public jettent non seulement
leurs déchets, mais les trient en y prenant, d’après les fabricants,
un certain plaisir !

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Novembre-Décembre 2016, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Forme publique :
tous aux abris !

forme-publique

Lors de la troisième édition de ‘Forme Publique’, la biennale
de création du mobilier urbain, des compositions innovantes,
(ré)inventant l’usage de l’espace public, ont de nouveau élu domicile
sur le quartier d’affaires de La Défense, transformé pour l’occasion
en laboratoire d’expérience urbaine. Cette année, les artistes
et les designers ont dû plancher sur le thème du ‘Village Global’,
articulé autour de trois notions : l’abri protecteur, le travail
hors-champ et les stations de mobilité destinées aux piétons.

Retrouvez l’intégralité de l’article de HP 175 Octobre 2016,
abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Appuis-vélos : la petite reine à l’arrêt !

velo

Difficile, il est vrai, de ne pas observer un changement
dans l’aménagement de l’espace public : les politiques urbaines
favorisent les modes de déplacements alternatifs. Ainsi, grâce
à la mise en place d’infrastructures routières renforçant
la circulation des deux-roues, le nombre de cyclistes sur la voie
publique est en constante évolution. Ont-ils pour autant
à leur disposition des points de stationnement dédiés, ou tout
du moins en nombre suffisant ? Tour d’horizon des solutions
du marché.

Retrouvez l’intégralité de l’article de HP 174 Août-Septembre 2016, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

L’art statuaire, intemporel et élégant

statue

Lorsque les statues se déploient en ville, sous des formes
et des matières diverses, elles créent inévitablement une rencontre
entre l’œuvre et les citadins, curieux du symbole commémoratif
dissimulé à travers elles, ou tout simplement ‘happés’ par des formes,
des couleurs, des lignes… Pour les gestionnaires de l’espace public,
les statues favorisent l’éclosion de la sensibilité, révèlent l’invisible
et constituent un formidable centre d’intérêt pour attirer
les citadins dans l’espace public, les jardins, les parcs…

Retrouvez l’intégralité de l’article de HP 173 Juin-Juillet 2016, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer