Archives de catégorie : Arbre en ville

Printemps 2018 : des arbres à planter hors saison aux pépinières Guillot-Bourne II !

Les Pépinières Guillot Bourne II commencent la vente de leurs premiers arbres transplantés en hors-sol. Un atout majeur pour les entreprises qui subissent des retards de chantier ou pour les particuliers qui veulent profiter des beaux jours naissants. La pépinière utilise un procédé qui permet de planter l’arbre dans un jardin même en été. La transplantation dans le substrat en Airpot® se réalise en période de repos végétatif. Au printemps, l’enracinement se développe hors sol dans sa structure alvéolaire perforée, ce qui permet à l’arbre d’être prêt à l’emploi partout et tout le temps.

www.guillot-bourne.com

Vers un nouveau barème d’évaluation de la valeur des arbres

AEV

En 2016, un partenariat entre l’association Copalme, le CAUE
de Seine-et-Marne et Plante & Cité a été initié pour proposer
aux décideurs et aménageurs un nouveau barème d’évaluation
de la valeur des arbres. Des critères supplémentaires y sont intégrés
pour caractériser tous les bénéfices des arbres d’ornement en ville,
mais aussi les désavantages, et ainsi pondérer la valeur chiffrée
de l’arbre, argument qui fait pencher la balance en faveur
d’une gestion respectueuse de l’arbre.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Février 2018, abonnez-vous

La lutte contre
le charançon rouge,

une nécessité

palmier

Depuis une dizaine d’années, le charançon rouge sévit dans
le sud-est de la France, décimant la population de palmiers.
Depuis 2010, il fait l’objet d’une lutte obligatoire sur le territoire
français. Focus sur les méthodes de lutte qui doivent être,
avant tout, collectives et organisées.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Janvier 2018, abonnez-vous

Plan Canopée :
l’arbre au service
du climat urbain

aev-canopee

La Métropole de Lyon vient d’adopter une nouvelle stratégie
baptisée le “Plan Canopée”. Ce plan destiné à mieux protéger
et développer la forêt urbaine doit apporter une solution qualitative,
naturelle et durable en termes d’adaptation de la ville
aux changements climatiques.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Novembre-Décembre 2017, abonnez-vous

Enregistrer

Le plan de gestion
du patrimoine arboré

aev-gestion

De plus en plus de communes réalisent un inventaire afin
de connaître leur patrimoine arboré. Cependant, peu d’entre elles
l’ont concrétisé avec un plan de gestion permettant d’anticiper
les actions à mener. Aussi faut-il constamment le mettre à jour,
les arbres étant des êtres vivants évoluant selon divers facteurs.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Novembre-Décembre 2017, abonnez-vous

Enregistrer

Hauts-de-Seine :
une gestion minutieuse
de l’arbre

AEV

Dans les Hauts-de-Seine, département de la première couronne
parisienne, les nombreux arbres offrent de multiples bienfaits
en créant des îlots de fraîcheur, en améliorant la qualité de l’air,
mais aussi en humanisant ce milieu urbain très dense.
Face à une pression urbanistique très forte, le Département
mène une gestion précise et technique de son important
patrimoine arboré.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Août-Septembre 2017, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’arbre face au vent

arbre

Face aux tempêtes qui se multiplient et aux conditions
d’implantation difficiles pour un arbre en milieu urbain,
la question de l’arbre face au vent est aujourd’hui
une problématique dont les collectivités doivent se saisir.
Il s’agit de comprendre les mécanismes qui régissent la résistance
de l’arbre au vent afin de choisir la meilleure gestion à adopter
pour préserver son patrimoine arboré et assurer la sécurité
des citadins.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Juin-Juillet 2017, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Phéro Ball Pin®, lutte biologique par paintball !

paintball

Pour faire face au problème environnemental et aux risques
de santé publique, aux conséquences importantes pour la santé
humaine et animale causé par la prolifération des chenilles
Processionnaires du pin fortement urticantes contre lequel
les collectivités et les services de l’Etat ont l’obligation de protéger les populations, le Ministère de l’Environnement a annoncé,
avec effet immédiat, l’autorisation de la commercialisation
en France de cette solution de lutte biologique par paintball.
Développée par M2i, leader européen des phéromones pour
la protection biologique des cultures, c’est une méthode
révolutionnaire de confusion sexuelle par phéromone contre
le papillon de la processionnaire du pin. Le principe actif
phéromonal, micro encapsulé selon une technologie brevetée,
est formulé en gel, et inséré dans des billes de paintball
biodégradables qui sont projetées sur les arbres et diffusent
ainsi sur la parcelle à protéger pendant toute la saison de juin
à septembre.
Efficace, cette solution d’une grande simplicité de mise en œuvre peut être appliquée en forêt, en ville ou même sur des arbres isolés.
Fabriqué en France par M2i, Phéro Ball Pin® est une marque
Nufarm, distribuée par Nufarm.
www.nufarm.com

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Alignements
d’arbres historiques,

quels enjeux ?

arbre-alignement

Les alignements d’arbres sont un motif prégnant du paysage
français, aussi bien le long des avenues et des rivières que dans
les jardins historiques. Face à la sénescence des arbres composant ces alignements patrimoniaux et aux divers feux bactériens, se pose
alors la question de leur restauration en accord avec les nouveaux
enjeux sociétaux de biodiversité et de préservation des paysages.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mai 2017, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les fruitiers en ville

fruitier

L’arbre fruitier se fraye, petit à petit, une plus grande place
dans nos espaces urbains. Souvent groupés en verger, ces arbres
constituent un bel argument pour changer le regard des citadins
sur leur environnement et susciter une réappropriation de la ville,
qui se veut alors productive.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Avril 2017, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer