Archives de catégorie : Génie végétal & Ecologique

Génie écologique, une nouvelle règle professionnelle

À la suite des documents sur les travaux d’entretien des constructions paysagères, l’Union Nationale des Entreprises du Paysage (UNEP) fait paraître sa 29e règle professionnelle, sur la thématique du génie écologique. Ce document a été rédigé en partenariat avec l’A-IGÉco (Acteurs de l’Ingénierie et du Génie Ecologiques), pour vous guider dans la création et l’entretien d’aménagements en milieux naturels.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Avril 2019, abonnez-vous

 

Insectes pollinisateurs : des abeilles… mais pas que !

De nombreuses études scientifiques dressent un constat alarmant : les populations d’insectes pollinisateurs ont subi une diminution drastique, alors même que ceux-ci assurent la pollinisation de près 80 % des cultures dans le monde. L’installation de ruches d’abeilles domestiques en ville est alors une réponse, mais il est essentiel de ne pas oublier les autres insectes pollinisateurs qui jouent un rôle très important dans la pollinisation de nos plantes à fleurs.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Avril 2019, abonnez-vous

Talus et berges : entre génie biologique et ingénierie, les techniques mixtes

Berges de cours d’eau, digues de protection contre les inondations, talus routiers ou ferrés, fossés, soutènements, coteaux abrupts… ces surfaces en forte pente peuvent subir une érosion, glissement ou affaissement, conduisant à une instabilité augmentée du terrain. Les techniques mixtes, qui consistent à combiner génie biologique et ingénierie, sont alors adaptées à la stabilisation de ces milieux, celles-ci différant selon le contexte, l’inclinaison de la pente et les risques liés qui augmentent en milieu urbain.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Février 2019, abonnez-vous

Toitures et terrasses végétalisées : de nouvelles règles professionnelles

Dix ans après la précédente édition, voici l’édition 2018 des Règles Professionnelles pour la conception et réalisation des toitures et terrasses végétalisées. Cette parution intervient alors que toutes les sonnettes d’alarme sont tirées dans le monde entier face à l’impact bien visible des activités humaines sur le climat. Une solution qui doit se généraliser pour limiter les changements en cours.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Janvier 2019, abonnez-vous

Toitures végétalisées : du nouveau ?

En pleine adéquation avec le retour de la nature en ville et une gestion alternative des eaux de pluie, les toitures végétalisées rencontrent un engouement croissant. Or, le marché semble stagner avec, en fin de compte, peu de projets qui aboutissent, ce type de toitures étant souvent perçues comme un surcoût que l’on peut éviter. Pourtant, l’ensemble des bénéfices qu’elles offrent devrait finir de convaincre les plus réticents, d’autant plus que le marché évolue vers des dispositifs de plus en plus légers et autonomes.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Octobre 2018, abonnez-vous

Les organismes nuisibles de lutte obligatoire

Ces organismes, parfois classés comme espèces exotiques envahissantes, sont des espèces végétales et animales qui font l’objet de mesures de lutte à l’échelle européenne, nationale ou locale. Appelées également bio-agresseurs, ce sont des espèces préoccupantes par leurs conséquences sur la santé humaine et celle des végétaux atteints, et c’est pourquoi il est essentiel de les contrôler.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Août-Septembre 2018, abonnez-vous

Point sur les espèces animales envahissantes nuisibles

Les espèces exotiques envahissantes (EEE), qui regroupent espèces végétales et animales, présentent une menace pour la biodiversité et sont souvent nuisibles pour la santé humaine avec d’importants impacts économiques. C’est pourquoi les règlementations européennes et françaises s’accordent pour lutter contre ces espèces, notamment animales, qui surpeuplent et déséquilibrent les milieux naturels.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Juin-Juillet 2018, abonnez-vous

Point sur les espèces végétales invasives

Les espèces exotiques envahissantes (EEE), appelées plus couramment espèces invasives, sont une préoccupation majeure
des collectivités et des gestionnaires des villes. Menace pour
la biodiversité et les services écosystémiques associés, mais aussi pour la santé et l’économie, les législations européennes et françaises tentent d’enrayer leur propagation. Point sur ces espèces à proscrire des aménagements.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mai 2018, abonnez-vous

Gabions : quels types pour quelles utilisations ?

Une chose est sûre, le gabion a la côte ! Mais avec la diversité de gabions, on ne sait parfois plus où donner de la tête. Grillages double torsion ou panneaux électrosoudés, matelas ou rouleaux de pierres… La diversité de l’offre répond à de multiples usages, techniques ou esthétiques, de génie écologique ou encore de soutènement. Décryptage de cet élément désormais incontournable des aménagements urbains ou naturels.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Avril 2018, abonnez-vous

Loi Gemapi : une logique globale pour une gestion intégrée de l’eau

La loi Gemapi concentre dans les mains du bloc communal les compétences, aujourd’hui morcelées, de gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations. La renaturation des milieux aquatiques permet en effet de lutter contre les inondations,
et réciproquement, l’urbanisme des dernières décennies ayant bien souvent corseté les lits des rivières et construit dans les zones inondables, limitant alors les surfaces d’expansion des crues.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mars 2018, abonnez-vous