Archives de catégorie : Le chiffre

44

Comme le nombre de nominés, catégorie ‘collectivités’, lors de la 6e édition des Victoires du Paysage.

En savoir plus

Dernièrement, le Jury Technique des Victoires du Paysage composé de 20 personnes (paysagistes concepteurs, entrepreneurs du paysage, pépiniéristes, journalistes de la presse professionnelle, associations professionnelles), s’est réuni pour examiner les 107 dossiers conformes au règlement cette année. Ce Jury a eu la délicate tâche de désigner les aménagements paysagers et les maîtres d’ouvrages nominés, dans les 3 catégories du concours (collectivités, entreprises et particuliers) pour la 2e phase du concours, à savoir les visites techniques sur le terrain par le jury. Au total, 69 dossiers ont été retenus au terme de cette journée, dont 44 nominés dans la catégorie ‘collectivités’. Les prochaines étapes du concours… Après les visites techniques réalisées par le Jury, le Grand Jury délibèrera à l’automne pour désigner les lauréats. Les Prix seront remis le 6 décembre prochain à Paris, en présence d’Erik Orsenna, parrain fidèle des Victoires du Paysage.

www.lesvictoiresdupaysage.com

67

A la question ‘Seriez-vous incité à faire davantage d’activités physiques si vous aviez accès à plus d’espaces adaptés aux activités de plein air ?‘, 67 % des Français répondent favorablement. D’où l’intérêt de multiplier les parcs, les aires de jeux, de fitness, les parcours de santé…

Source : Attitude Prévention, ‘Etude européenne sur la sédentarité’, 2018 (Harris Interactive).

80

Comme le pourcentage de plantes à fleurs pollinisées par les abeilles butineuses. Certaines plantes en dépendent totalement. Sachant que le déclin des abeilles sauvages et domestiques est amorcé depuis plusieurs années, il est tout à fait légitime de favoriser la présence de prairies fleuries, de faucher plutôt que tondre là où c’est possible, de planter plutôt que bétonner…

Source : Inra

9

Comme le nombre de personnes, sur 10, qui vivent dans un espace pollué.

En effet, plus de 80 % des villes du monde dépassent les limites fixées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour la qualité de l’air. Avec, dans la moitié des cas, tout du moins pour les villes qui surveillent la pollution de l’air, des niveaux au moins 3,5 fois supérieurs aux limites fixées par l’OMS. L’une des solutions serait donc de planter des espaces verts…

Source : OMS.

90

Comme le pourcentage d’êtres humains, au niveau mondial, qui respirent un air pollué (Source : OMS). D’où l’intérêt de planter des arbres, semer du gazon… pour participer à la dépollution (capture des poussières urbaines, du carbone atmosphérique…).

6

Comme le montant, en millions d’euros (HT), du projet de requalification de l’esplanade de la Commune de Paris, à Noisy-le-Grand (93). Au programme : démolition d’une partie de la dalle existante, création d’un vaste espace minéral, intégration de nouveaux aménagements paysagers (augmentation du nombre d’arbres de pleine terre), application d’enrobé relevé de mica et de granit…

1 000 000

Comme le nombre d’arbres qui seront plantés sur une ancienne décharge à ciel ouvert du Val d’Oise, à proximité du parc du Vexin. Etalée sur 7 communes et 1 350 hectares, la future forêt deviendra un poumon vert en Ile-de-France.

10

Comme le pourcentage d’espaces verts en plus qui permettrait d’économiser 56 millions d’euros sur les traitements de l’asthme et 38 millions sur ceux de l’hypertension artérielle.

Source : Asterès-Unep