Archives de catégorie : Matériel & Techniques

Souffleurs à batterie : la montée en puissance

souffleur

L’émergence des appareils à batterie Lithion-ion a permis
aux fabricants de limiter le niveau sonore des souffleurs à moins
de 80 dB. Autre intérêt, ils répondent aux nouvelles demandes
des professionnels du paysage en matière de développement
durable en n’émettant pas de gaz polluants.

Retrouvez l’intégralité de l’article de HP 173 Juin-Juillet 2016, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Xylor, le broyeur polyvalent

Rabaud complète sa gamme d’outils en proposant une tête
de broyage semi-forestière sur pelle de 2 à 13 t : le ‘Xylor’.

Cet outil polyvalent est idéal pour accéder à des endroits inaccessibles tout en permettant à l’utilisateur de broyer des jeunes pousses, des ronces mais aussi des branches allant jusqu’à 8 cm
de diamètre selon les modèles. La largeur de broyage varie de 60 cm
à 160 cm en fonction du tonnage de la pelle.

Le rotor hélicoïdal est équilibré électroniquement à la vitesse de rotation réelle, gage d’une longévité accrue. Il est équipé d’origine avec des marteaux oscillants et est entrainé soit en direct, soit par courroies grâce à un moteur hydraulique. Ce moteur hydraulique est protégé pour un bloc hydraulique dit ‘HBC’ qui permet de contrôler le débit envoyé dans le broyeur tout en assurant un broyage optimal. Chaque broyeur est équipé d’un un rideau de chaîne avant et une bavette arrière en caoutchouc pour éviter toute projection. L’ensemble des systèmes de protection sont certifiés selon les normes CE.

Le système de broyage répond parfaitement aux attentes
des utilisateurs grâce au rouleau palpeur arrière réglable qui permet
de gérer la hauteur de coupe souhaitée.

Chut… on souffle
à pleine puissance !

souffleur

Les dernières générations de souffleurs thermiques ou à batterie
permettent aux utilisateurs d’associer discrétion et puissance.
Autre avantage, ces appareils sont ultra-ergonomiques : systèmes
anti-vibration à ressorts, répartition optimisée des masses, poignées
réglables d’un simple levier, buses spéciales terrains secs
ou humides, harnais rembourrés…

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Octobre 2017, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

m21, la nouvelle gamme d’Isuzu Trucks

Isuzu Trucks innove avec sa nouvelle gamme de châssis-cabine utilitaires PTC 3T5 m21, qui vient en complément des Séries N et F.

Elle bénéficie d’une toute nouvelle chaîne cinématique. Plus moderne et plus légère, elle entraîne un gain substantiel de charge utile ainsi qu’une amélioration nette de la fiabilité et de la performance du véhicule. D’une conception inédite, le nouveau moteur 1,9l, nommé RZ4ETC Euro 6b, arbore les dernières technologies, entraînant un gain de fiabilité et de performance. La boîte de vitesses robotisées NEES II représente une technologie de pointe, fiable et approuvée depuis des années. Elle se révèle idéale pour la conduite en trafic dense ou urbain, pour laquelle l’utilisation prévoit beaucoup d’arrêts/redémarrages. L’embrayage mono-disque mécanique (organe soumis à l’usure en cas de start/stop fréquents) est remplacé par un coupleur hydraulique qui prévient l’usure des composants mécaniques. La solution de la boîte robotisée cumule les avantages d’une boîte manuelle (solidité et fiabilité) avec les avantages d’une boîte automatique (simplicité d’utilisation, confort de conduite et réduction des coûts de gestion). Le conducteur peut choisir un mode tout automatique, ou de type séquentiel en décalant le levier sélecteur vers la droite, pour gérer lui-même le passage des rapports.

Le nouveau système de dépollution de la gamme m21 est doté d’un filtre DPD retenant les particules fines et d’un catalyseur LNT réduisant les émissions d’oxydes d’azote, qui se passe de système SCR et donc d’additif AdBlue.

Huit modèles sont disponibles : m21 Heavy, pour les situations difficiles ; m21 Spring, polyvalent ; m21 Spring double cabine (6 places) ; m21 Adaptator, pour un confort routier ; m21 Ground ; m21 Large, spacieux ; m21 Large double cabine (7 places) ; et m21 Single tire, remorquant 7 tonnes.

www.isuzu.fr

 

Husqvarna dévoile
sa dernière génération
de tronçonneuses 70 cc

572XP

Conçus autour de six facteurs-clés, ces nouveaux outils offrent
un concentré idéal de puissance et de maniabilité, au service
de la productivité dans toutes les tâches de coupe et d’ébranchage, quelles que soient les conditions climatiques. L’objectif de cette
dernière génération d’outils et de son modèle le plus avancé,
la 572 XP®, est de garantir une productivité, une durabilité
et une fiabilité irréprochables, tout en préservant l’exigence
d’ergonomie et de sécurité qui a toujours fait la réputation
de la marque Husqvarna.

“Depuis que Husqvarna a débuté la production de tronçonneuses
il y a près de 60 ans, nous nous sommes toujours efforcés d’améliorer
la performance de nos outils et notre expérience utilisateur. Nous sommes persuadés que le nouveau modèle 572 XP
® démontrera l’exceptionnelle capacité d’innovation de Husqvarna dans l’univers de la tronçonneuse,
et qu’il illustrera notre engagement en faveur de la durabilité
”, explique Pavel Hajman, Président de la division Husqvarna.

www.husqvarna.com

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Cisailles, scies, sécateurs… : l’innovation en détail

secateur

Les dernières générations d’outils manuels tendent à s’imposer devant la plupart des équipements traditionnels. Poignées pivotantes et parfaitement ergonomiques, lames anticorrosion à vie, perches télescopiques à réglage micrométrique, outils ambidextres, butées au rebond parfait… sont autant de caractéristiques qui facilitent le travail des professionnels du paysage. De quoi gagner du temps (donc de l’argent !) et de minimiser les troubles musculo-squelettiques.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Août-Septembre 2017, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Porte-outils : la polyvalence en toute saison

porte-outils

De conception robuste, à l’aise sur tous les terrains, même les plus accidentés, les dernières générations de porte-outils proposées par les grandes marques du secteur sont utilisables tout au long de l’année, que ce soit avec une étrave, une fraise à neige, une brosse
métallique, rotobroyeuse… Plus besoin de multiplier les machines et les assurances ! Véritables ‘outils à tout faire’, ces véhicules séduisent de plus en plus de collectivités grâce notamment à un arsenal de commandes ergonomiques et télématiques qui simplifient les réglages et améliorent les performances des professionnels au quotidien.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Juin-Juillet 2017, abonnez-vous

Enregistrer

Balayeuses : la propreté à portée de brosse !

balayeuse

Pensez-vous que l’espace public soit suffisamment propre ? Oui, non, pas du tout ? Les réponses divergent d’une ville à l’autre, d’un quartier à l’autre, voire d’une typologie de déchet à une autre (mégots, papiers, déjections canines, feuilles…). En attendant
que les actes d’incivilité cessent, alors que les collectivités verbalisent sévèrement les contrevenants, les services techniques possèdent des armes redoutables : les balayeuses et les laveuses, dont les dernières générations de machines, ‘multifonctions’,
parfois électriques… facilitent grandement le travail des agents.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Juin-Juillet 2017, abonnez-vous

Enregistrer

Broyeurs : simplicité, sécurité et performances

broyeur

Après la diffusion surprise des dernières exigences ministérielles, applicables depuis le 1er septembre 2016, tous les broyeurs
et déchiqueteuses de végétaux du marché doivent répondre
à de nouvelles instructions législatives, à propos notamment
des risques de happement. Un challenge pour les fabricants,
qui proposent aujourd’hui des kits de mise en conformité pour
les machines déjà en service, et n’ont de cesse de renforcer
la sécurité, l’ergonomie, les facilités de maintenance et,
plus généralement, les performances des broyeurs au service
des utilisateurs.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mai 2017, abonnez-vous

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer