Archives de catégorie : Matériel & Techniques

Mini pelles : du bon matériel pour du bon travail !

Baisse des consommations, excellente visibilité sur le chantier, rotation de chenilles ultra-rapide, maniabilité accrue, cinématique de travail optimale, compacité… autant d’arguments qui ‘parlent’ aux professionnels soucieux d’améliorer leur productivité. Si l’idée vous prend de faire évoluer votre parc matériel, voici un tour d’horizon
des références du marché dont il serait dommage de se priver ! Vraiment.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mars 2019, abonnez-vous

 

Découpez 8 h d’affilé, sans fatigue !

Caractérisée par un châssis robuste monobloc et 4 roues, la scie de sol BFS 1345 de Wacker Neuson présente un niveau de vibrations mains-bras très faible pour cette catégorie de machine : de l’ordre de 5 m/s². La capacité du réservoir d’eau est de 32 L. Ces machines sont simples de conception mais robustes grâce à un châssis rigide et une vibration ressentie dans les bras inférieure à 5 m/s², ce qui permet une utilisation en continu par un même opérateur pendant 8 heures d’affilée.

Bandit 2650, la rogneuse de l’extrême !

Disposant d’une motorisation diesel de 74 cv, la rogneuse de souches Bandit 2650 est une machine haute performance. Sa transmission hydrostatique 4×4 lui permet d’accéder à l’ensemble des chantiers. Elle peut être pilotée à l’aide d’une radiocommande. Le disque de broyage de 53 cm possède un entraînement 100 % hydraulique, ce qui permet de réduire le coût d’utilisation de la machine (absence de courroies et de roulement). Bandit utilise le disque de broyage ‘Révolution’, équipé de 24 dents robustes capables de résister aux conditions extrêmes. Une version sur châssis chenille est proposée. Largeur : 140/89 cm (avec ou sans jumelage). Profondeur de travail : 47 cm.

Kubota OXTB-140 inox, l’épandeur robuste

D’un poids de 87 kg, l’épandeur centrifuge OXTB-140 de Kubota s’attèle à l’arrière des tracteurs série BX et B1. Résistant à la corrosion, il se distingue par un cadre robuste, galvanisé à chaud ainsi qu’une trémie, un disque et un limitateur d’épandage en inox. Sa charge utile est de 230 kg. Largeur de travail : 1,2 à 8 m. Capacité de trémie : 125 L

Stihl va produire ses batteries ‘pro’

Le groupe Stihl établit actuellement sa propre unité de production de batteries, intégrée aux autres usines des quartiers généraux du groupe en Allemagne. Des batteries dorsales 100 % Stihl pour applications professionnelles seront ainsi prochainement produites dans une usine de haute technologie et hautement automatisée à Waiblingen-Hegnach. Les premières d’entre elles arriveront sur le marché dès l’automne 2019. Plus qu’une démonstration de sa capacité d’innovation, la maîtrise de ce nouveau savoir-faire illustre la volonté inaltérable de l’entreprise de fabriquer des produits à la pointe de la technologie, y compris sur le segment de la batterie. « Cette arrivée dans la fabrication des batteries est la continuation logique pour Stihl sur ce segment à très forte valeur stratégique. En seulement 10 ans, nous avons étendu notre offre de produits à batterie d’un unique taille-haies à 3 gammes complètes comprenant chacune une grande variété d’outils » explique Bertram Kandziora, président du conseil d’administration du groupe Stihl.

Débroussailleuses autoportées : redoutables sur tous les terrains !

Capables de venir à bout des herbes et des ligneux les plus denses, jusqu’à 1,5 m de haut et plusieurs centimètres de diamètre selon les modèles, les débroussailleuses autoportées sont de véritables bêtes de travail, y compris dans les pentes et les endroits difficiles d’accès. Robustes, ces machines ‘tout terrain’, montées sur 2 ou 4 roues motrices, sont également infatigables, avec des rendements frôlant l’hectare en près d’une heure !

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Février 2019, abonnez-vous

Désherbage des sols perméables : place aux outils ergonomiques

Au regard des enjeux actuels, désherber répond à des objectifs précis : il s’agit d’éliminer rapidement les herbes indésirables tout en simplifiant au maximum le travail des opérateurs. Les fabricants ont donc non seulement imaginé des machines fonctionnelles, mais aussi
ergonomiques. La prise en main se veut plus rapide, le geste plus facile et la maniabilité plus simple grâce à des solutions techniques qui méritent toute l’attention des futurs utilisateurs. Un détail peut souvent vite faire la différence… en particulier lorsqu’il s’agit de désherber des sols perméables où les machines sont pléthores.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Février 2019, abonnez-vous

Amazone ‘E+S 751’ Hydro : l’épandeur de pointe

L’épandeur Amazone E+S 751 Hydro est équipé d’une trémie de 750 L, d’un entraînement hydraulique du disque d’épandage ainsi que d’un Débit Proportionnel à la vitesse d’Avancement (DPA). Les ordinateurs de bord AMADOSE+S et EasySetE+S permettent de piloter l’épandeur de façon efficace. Il dispose aussi d’un système d’entraînement à la carte : E+S (entraînement mécanique par prise de force) ou E+S Hydro (entraînement hydraulique). Le ‘SmartCenter’ permet un réglage simple de la zone d’épandage. Taux d’épandage : 0,3 à 5 L/m².

As Motor AS 1040 YAK 4WD, la bête du fauchage !

Le nouveau broyeur à fléaux autoporté AS 1040 YAK 4WD, du fabricant As-Motor, est le seul avec 4RM permanentes. Caractérisée par une largeur de coupe d’1 m, cette machine broie de la végétation jusqu’à 1,50 m de hauteur ainsi que des broussailles et ligneux de 2 ans. Avec une puissance maximale de 23 CV, un poids de seulement 335 kg et un centre de gravité extrêmement bas, l’AS 1040 YAK 4WD est très performant en pente, notamment sur les terrains difficiles et sauvages. Largeur de coupe : 100 cm. Hauteur de coupe : 30 à 110 mm

Un seul bloc moteur, plusieurs outils, plusieurs usages !

Tous les accessoires du Powercoup PW2 d’Infaco peuvent être fixés sur une perche, fixe ou télescopique, ou directement sur la poignée.

En observant les professionnels passer d’une machine à une autre, nécessitant en outre un investissement pour chacune d’entre elles, des fabricants d’outils électroportatifs ont eu l’idée de concevoir un seul bloc moteur à batterie, capable de se connecter rapidement à une multitude d’accessoires : taille-haies, perche d’élagage, tête de débroussailleuse, balai rotatif, ‘dresse bordures’… Des outils polyvalents, gages d’économie et de productivité, à mettre entre toutes les mains vertes !

De drôles de machines, ressemblant étrangement au manche sectionné d’une débroussailleuse, sortent des camions et des fourgonnettes. Dépourvus à leur sommet d’accessoires de coupe ou de taille, ces outils portatifs, de 3 à 5 kg en main, se distinguent individuellement par un bloc moteur monté à l’arrière (batterie intégrée ou portée dans le dos), une gâchette à vitesse variable (selon la pression), un arbre d’entraînement en acier, une poignée réglable et un mécanisme d’assemblage. A entendre les professionnels du paysage qui s’apprêtent à passer à l’action, cette machine est capable de remplir une multitude de tâches, y compris en hauteur. En effet, tout repose sur les différents accessoires qui seront connectés au mécanisme d’assemblage. Besoin de tronçonner, tailler, débroussailler, balayer… ? A chaque opération correspond un outil. C’est tout l’intérêt de ces machines multifonctions : un seul bloc, plusieurs outils, plusieurs usages ! De quoi optimiser la productivité des professionnels, qui n’ont plus à transporter et utiliser tout un panel d’outils motorisés, nécessitant par ailleurs un entretien individuel. Les outils multifonctions à batterie sont aussi plus ergonomiques (moins bruyants et 30 % plus légers par rapport à leurs homologues thermiques).

Le bloc moteur PH600 d’Oregon peut être équipé d’une tête de débroussaillage, d’un guide de chaîne… et, nouveauté 2019, d’une brosse de nettoyage et d’un cultivateur.

Puissance et autonomie

Etant alimentés par un moteur à batterie, ces outils font poser question : sont-ils puissants et autonomes ? Objectivement, sans atteindre les performances maximales des outils spécifiques à moteur thermique, par exemple la vitesse de rotation de chaîne des meilleures élagueuses, les machines multifonctions rivalisent avec la plupart des références à batterie du marché. D’autant plus que les principales caractéristiques techniques sont conservées. Par exemple, le bloc moteur ‘Ego Power+’ de la société Ego, distribué par Iseki, peut s’équiper du taille-haies HTA2000, présentant un écart de coupe de 26 mm, un lamier de 51 cm… Idem chez Oregon, avec la tête d’élagage PS600, dotée d’un guide de 25 cm et adaptable sur le bloc moteur PH600. Bref, la longueur des guides de chaîne, des lames de taille-haies, les capacités de coupe ou bien encore les éléments de débroussaillage sont identiques aux machines à batterie spécifiques.
Question autonomie, tout dépend de la capacité de la batterie insérée à l’arrière du bloc moteur ou portée dans le dos, mais aussi des conditions de travail (matériel végétal humide, sec, dense…) et de l’outil fixé. Autonomie affichée par les fabricants : entre 30 minutes et 9 heures, le maximum étant attribué au taille-haies, moins énergivores. Certains fabricants parlent également de nombre de coupes par charge. Exemple : 4 200 coupes de 3 cm de diamètre pour le modèle Powercoup PW2 d’Infaco équipé d’une tête d’élagage. D’où l’intérêt d’emporter plusieurs jeux de batteries chargées sur les chantiers, comme le ferait les inconditionnels des outils thermiques avec leur bidon d’essence.

Puissant et robuste, le système multi-outils ‘Ego Power+’ de la société Ego, peut s’équiper d’un ‘dresse bordures’, muni d’une lame rotative de 20 cm, pour déligner un parterre de gazon, un massif, une terrasse…

Avec ou sans perche

Bien que la plupart des accessoires soient de longueur fixe, s’additionnant avec celle du bloc moteur (moins d’un mètre), les fabricants proposent des kits d’extension. Sans perturber l’équilibre général de la machine, ces ‘rallonges’ (tubes) augmentent leur portée jusqu’à environ 3 m, voire 4 m chez le fabricant Wolf avec la machine OTM2A+TER2. Un équipement très pratique lorsqu’il s’agit de travailler en hauteur et d’atteindre, par exemple, des branches inaccessibles ou le sommet d’une haie sans avoir à sortir l’échelle.
Au lieu de proposer un outil multifonctions ‘classique’, doté d’un bloc moteur arrière et d’un arbre d’entraînement dans son prolongement, des fabricants, à l’image d’Infaco, proposent une poignée, semblable à une tronçonneuse traditionnelle dépourvue de guide, sur laquelle peuvent se connecter directement les accessoires, avec ou sans perche intermédiaire (fixe ou télescopique). L’ensemble est plus compact.
Références

Connectée au bloc moteur OTM2A d’Outils Wolf, la perche
d’élagage et la rallonge augmentent la portée jusqu’à 4 m !

• Multi-outils ‘Ego Power+’ d’Ego : doté d’un bloc moteur couplé à 5 accessoires différents, cet outil à batterie Arc Lithium de 56 V fournit toute la puissance requise pour réaliser une multitude de tâches. Il possède une sélecteur à deux vitesses (avec verrouillage de sécurité), un arbre d’entraînement en acier de 7 mm et une poignée réglable. Poids : 2,7 kg. Parmi les accessoires disponibles : le taille-haie HTA200 de 51 cm de long (écart de coupe de 26 mm), la perche d’élagage de 25 cm (vitesse de chaîne : 15 m/s), la débroussailleuse à fil STA1500 de 38 cm de large, la débroussailleuse à lame BCA1200 (3 côtés réversibles), et le ‘dresse bordures’ EA0800 (idéal pour déligner des bordures de massif, de terrasse…). Un tube de rallonge en fibre de carbone est proposé.
• ‘Powercoup PW2’ d’Infaco : caractérisé par une poignée compacte, la PW2, fonctionnant avec la batterie des sécateurs Electrocoup F3005, F3010, F3015 ou la batterie lithium L810B, peut s’équiper de plusieurs outils (9 au total) : élagueuse, taille-haies (double ou simple), scie, bineuse… Tous sont adaptables sur des perches télescopiques ou fixes. Son autonomie est variable (exemple : 3 à 9 h pour le taille-haies). Poids : 2,4 kg. Niveau de pression sonore : 76 dB.
• Multi-outils PH600 d’Oregon : ce bloc moteur de 4,4 kg (batterie incluse) est le support de 6 accessoires : un coupe-bordure ST600 de 5 500 tr/min (36 cm de diamètre de coupe), un taille-haies HT600 de 38 cm de long (écartement des dents de 15 mm), une tête de débroussaillage ST600 avec une lame de 22 cm, une tête d’élagage PS600 de 25 cm de long (chaîne Oregon 1/4 25AP), un cultivateur de 25 cm de large (pour travailler le sol) et un balai rotatif en fibres de nylon, très utile pour nettoyer les surfaces minérales.
• OTM2A d’Outils Wolf : distingué par une poignée et un accélérateur orientés vers le haut, ce bloc moteur alimente toute une gamme d’accessoires : le taille-haies orientable TX2, la débroussailleuse à lame TD2 composée de 3 dents en acier, la débroussailleuse à fil de coupe ‘Tap&Go’ de 2 mm de diamètre, et une perche élagueuse de 25,4 cm de long. Une rallonge de 85 cm de long est également disponible. Poids : 5,4 kg.
Reste aux professionnels avertis de sélectionner l’outil multifonctions qui leur conviendra !

Assemblage des accessoires

Les fabricants ont tout prévu. Que ce soit une tête
d’élagueuse, de débroussailleuse… ou un kit d’extension,
la procédure d’assemblage des accessoires avec le bloc moteur ou la perche ne nécessite aucun outil. Bien souvent, un système d’emboîtement mâle-femelle permet de connecter les accessoires. Une molette extérieure à visser ou clipser vient solidariser et sécuriser l’ensemble.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Janvier 2019, abonnez-vous