Archives de catégorie : Végétal en ville

Plantes invasives, vigilance et moyens de lutte

Ambroisies, ailantes, jussies, renouées… la gestion du développement des plantes envahissantes est loin d’être facile, voire de plus en plus difficile à juguler avec le dérèglement climatique à l’œuvre qui, de façon simultanée, élargit les aires de répartition des espèces et amène à des hivers de plus en plus doux. Ainsi, les collectivités mettent en place de nombreux itinéraires techniques de gestion, combinant souvent différents moyens de lutte et nécessitant, avant toute chose, des actions suivies et s’inscrivant
dans la durée !

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Juin-Juillet 2019, abonnez-vous

Gazons et sécheresse : ça “match” !

Personne ne dira le contraire : le rythme des précipitations est devenu de plus en plus incertain, avec parfois plusieurs mois sans une goutte de pluie à l’horizon. Cela signifie-t-il la fin des gazons, dont l’image collective correspond à de grandes surfaces verdoyantes ? Et bien non, à en croire les recherches et dernières innovations des semenciers qui proposent des variétés et mélanges de gazons de plus en plus résistants à la sécheresse.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Avril 2019, abonnez-vous

Réinventez votre désherbage : les solutions de biocontrôle

Afin d’être conforme à la Loi de Transition énergétique pour la croissance verte, qui limite l’utilisation des produits phytopharmaceutiques conventionnels sur la plupart des espaces verts publics et qui s’appliquent désormais également aux particuliers, les produits de biocontrôle apportent une solution performante alternative au désherbage chimique ‘classique’, en s’inscrivant dans la logique actuelle de préservation de l’environnement.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mars 2019, abonnez-vous

Végétaliser les îlots routiers : allez-y, c’est permis !

Avec la limitation de l’usage des produits phytosanitaires, le désherbage des micro-espaces dispersés le long des voiries est devenu une tâche fastidieuse et peu sécurisante pour les agents des services techniques. La végétalisation est alors une bonne alternative en offrant à la fois moins de temps d’entretien, plus d’esthétisme et de nombreux avantages environnementaux.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Février 2019, abonnez-vous

Végétalisez les surfaces de stationnement

Limiter les surfaces imperméables s’avère aujourd’hui indispensable pour rendre la ville résiliente face au changement climatique. Dans ce contexte, les parkings représentent des surfaces conséquentes qui, nappées d’enrobé, augmentent de façon considérable
le ruissellement des eaux de pluies et l’engorgement des réseaux. Quelles solutions sont alors à votre disposition ?

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Janvier 2019, abonnez-vous

Nécessaire fertilisation des arbres pour une reprise assurée !

Pour favoriser la reprise des arbres, une fertilisation juste et raisonnée est nécessaire pour que l’arbre puisse surmonter la transplantation et s’ancrer mieux dans le sol, en favorisant le développement racinaire. A la plantation et durant les deux années suivantes, la fertilisation des arbres permet ainsi de contrebalancer le fonctionnement artificiel et l’hétérogénéité des sols urbains. Conseils pour une fertilisation raisonnée.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Novembre-Décembre 2018, abonnez-vous

Marque ‘Fertilisant durable’, pour un retour à la terre

Avec des ressources en matières premières et en énergies non renouvelables qui s’amenuisent, s’inscrire dans une logique d’économie circulaire, où l’on rend à la terre ce qu’elle nous a offert, devient une nécessité. La marque ‘Fertilisant durable’, lancée
à l’automne 2016, propose ainsi aux utilisateurs d’identifier des amendements organiques, engrais organiques et organo-minéraux garantis d’origine circulaire, afin de s’inscrire dans un cercle vertueux respectueux de la Terre.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Octobre 2018, abonnez-vous

Fertilisation d’automne : nourrir les gazons !

La fertilisation d’automne permet de constituer ou reconstituer les stocks d’éléments nutritifs nécessaires au bon développement des végétaux, avant la période hivernale. Pour être efficace, elle doit être raisonnée, c’est à dire correspondre aux besoins nutritifs des végétaux et à l’état du sol. Le gazon, comme les autres végétaux a lui aussi besoin d’être nourri pour rester vert et en bonne santé.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Août-Septembre 2018, abonnez-vous

La berce du Caucase : une plante dangereuse !

D’une hauteur moyenne de 2 à 4 m, cette plante invasive, apparemment inoffensive, est redoutée à cause de sa sève phototoxique, pouvant provoquer de graves brûlures et lésions cutanées. Présente aux bords des rivières, sur le bas-côté des routes mais aussi dans les jardins privés et publics, elle fleurit en juin/juillet, le moment opportun pour éliminer les poches de graines non matures. L’ombelle principale, d’environ 50 cm de diamètre, se compose de 50 à 150 rayons, qui portent chacun une ombellule. La lutte contre cette invasive, dotée de feuilles gigantesques, nécessite des équipements de protection appropriés.

Amender les fosses d’arbres à la plantation

Offrir un substrat fertile est une des conditions pour la reprise optimale des arbres en milieu urbain. Pour cela, les amendements organiques sont particulièrement adaptés pour reconstituer un substrat de bonne qualité. En améliorant la structure du sol en place,
ils permettent de limiter les apports de terre végétale, celle-ci se faisant de plus en plus rare et étant souvent de qualité et de traçabilité incertaines.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Juin-Juillet 2018, abonnez-vous