Images

Reziprocator Stihl RG : objectif désherbage !

Pour débroussailler, mais aussi désherber les sols perméables, Stihl vient de présenter un tout nouvel outil, à disposer sur les débroussailleuses du fabricant (FS 91 à FS 131, FSA 130, KMA 130 R, KM 91 à KM 131) : la Reziprocator RG. Ses lames, garanties sans projections, offrent 3 surfaces de travail et un diamètre de coupe de 230 mm. De biais, la tête pénètre facilement dans les sols perméables. Autonomie de 3 heures avec une batterie AR 3000. Poids : 2,2 à 2,8 kg. Lubrification de la tête toutes les 25 h. A découvrir dès la rentrée.

EGO : un nouveau taille-haies sur batterie

Le nouveau taille-haies EGO Power+ HT5100E, distribué par Iseki, propose deux vitesses de coupe, permettant à ses lames, découpées au laser et affutées au diamant, d’adapter l’effort fourni en fonction du travail. La batterie rechargeable de 2,5 Ah permet à ce taille-haies, possédant un lamier de 51 cm, de fonctionner 40 min avec une seule charge. Grâce à la technologie Keep Cool, brevetée, chaque cellule de la batterie est maintenue à la bonne température pour optimiser son efficacité et étendre sa durée de vie, tandis qu’un système de gestion électronique protège la batterie. Compatible avec l’ensemble de la gamme d’outils de jardins EGO Power+, les batteries peuvent se recharger en seulement 30 min avec le chargeur rapide.

Slowli® maîtrise les eaux pluviales de toiture

Soprema, leader mondial dans les domaines de l’étanchéité, l’isolation et la protection des bâtiments, lance Slowli® : la solution qui limite, en cas de fortes pluies, le débit des eaux en amont des réseaux d’assainissement. Composé d’un limiteur de débit et d’un garde-grève en aluminium, le dispositif mécanique prêt à l’emploi Slowli® permet de retenir temporairement les eaux pluviales afin de réguler l’afflux important dans les réseaux d’assainissement et ainsi limiter les risques d’inondation.

La phrase

« Outre la vente, le service est primordial dans notre activité, aussi bien pour la propreté que pour les espaces verts. La vente et le service sont véritablement notre force, ainsi que la commercialisation constante de nouveautés… » a indiqué Éric Hanot, directeur général du Groupe Labor-Hako (Solvert et Hako), lors d’une journée presse organisée dans les locaux de l’entreprise, à Plaisir (78), visant à présenter en avant-première des nouveautés, dont la Groundsmaster® 3200 et 3300.

En savoir plus

« Nous sommes en croissance forte. Outre la vente, le service est primordial dans notre activité, aussi bien pour la propreté que pour les espaces verts. Sur 200 personnes qui composent notre groupe, près de la moitié sont dédiés au service client. La vente et le service sont véritablement notre force, ainsi que la commercialisation constante de nouveautés… » a indiqué Éric Hanot, directeur général du Groupe Labor-Hako (Solvert et Hako), « En ce jour, nous sommes fiers de présenter de nouvelles machines, les tondeuses frontales de la série Groundsmaster® 3200 et 3 300. Ces engins haut de gamme sont durables, productifs, économiques et ergonomiques ».

Sondage

Fertilité des sols urbains : vous privilégiez les amendements !

Quelle solution privilégiez-vous en premier afin d’améliorer la fertilité de vos sols urbains ?

Apport d’amendements 83 %
Apport de biostimulants 12 %
Paillage 5 %
Opérations mécaniques (travaux d’aération) 0 %

 

Sans surprise, les collectivités privilégient les amendements (organiques) pour améliorer la fertilité des sols. En revanche, les biostimulants (substances humiques, mycorhizes…), appliqués à la rhizosphère, ne sont pas encore automatiques !

4

Comme la réduction moyenne, en degrés, des températures
urbaines en présence de verdure (parcs, jardins…)
Source : EPICEA, Météo France

En savoir plus

En ces temps de canicule, le verdissement des villes permet d’abaisser la température de 3 à 5°C à un instant et une hauteur donnés (Source : EPICEA, Météo France). Un phénomène qui s’explique : en absorbant de l’énergie calorifère à l’air urbain pour passer à l’état gazeux au cours de la photosynthèse, l’eau contenue dans les végétaux, réduit la température ambiante. Cet effet exothermique est d’autant plus sensible que l’air est sec et les végétaux arrosés de manière optimal.

Canalisations en polyéthylène : la qualité en tube

Pièces maîtresses d’un système d’arrosage automatique, les canalisations primaires et secondaires acheminent l’eau à moins de 5 bars en direction des asperseurs ou des lignes de goutteurs. Fabriqués à partir de polyéthylène haute densité, ces tubes de diamètres variables imposent une mise en œuvre stricte, écartant tout risque de fuite et de fissuration. Le Groupe Elydan, géant du secteur et leader français des solutions tubes et réseaux
polyéthylène, nous dévoile ses principales recommandations, à contrôler pendant les phases de chantiers pour des ouvrages dignes de ce nom.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Juin-Juillet 2019, abonnez-vous

L’apport de micro-organismes : du sol stérile au sol fertile

Faire avec l’existant et le sol en place, en réactivant la vie du sol, voilà les principes de la biostimulation. Cette pratique, qui s’appuie sur la logique d’économie circulaire comprend, notamment, l’apport de bactéries, levures et champignons. Réintroduits dans les sols urbains souvent pauvres et sans vie, ils permettent de recréer des sols fertiles et vivants propices au développement pérenne des végétaux.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Juin-Juillet 2019, abonnez-vous

Plantes invasives, vigilance et moyens de lutte

Ambroisies, ailantes, jussies, renouées… la gestion du développement des plantes envahissantes est loin d’être facile, voire de plus en plus difficile à juguler avec le dérèglement climatique à l’œuvre qui, de façon simultanée, élargit les aires de répartition des espèces et amène à des hivers de plus en plus doux. Ainsi, les collectivités mettent en place de nombreux itinéraires techniques de gestion, combinant souvent différents moyens de lutte et nécessitant, avant toute chose, des actions suivies et s’inscrivant
dans la durée !

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Juin-Juillet 2019, abonnez-vous

Enrobé, pavés… : des désherbeurs auxquels rien ne résiste (ou presque) !

La conquête d’un revêtement imperméable exempt d’herbes indésirables et de mousses, jusque dans les moindres recoins de l’espace public (jointures, fissures, angles de caniveaux…), est l’un des enjeux majeurs des collectivités, dont beaucoup doivent aujourd’hui conjuguer baisse des effectifs, stabilisation des investissements et hausse des objectifs de propreté.
Si la solution miracle n’existe pas à l’heure actuelle, hormis de repenser les revêtements dès la création d’une nouvelle surface, trois catégories d’engins s’avèrent plutôt efficaces : des ‘griffes’ spéciales joints, des brosses mécaniques et des outils thermiques, dont certains, plus ergonomiques, font leur grand retour.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Juin-Juillet 2019, abonnez-vous